Odé ibilẹ pari gagné pour la deuxième édition de la fête des shabè

Du 26 au 28 Mai 2023, les fils et filles shabè se sont retrouvés pour la deuxième édition de leur fête identitaire dénommée Odé ìbílè Placée sous le thème de la contribution du patrimoine culturel au développement du pays shabè, cette fête a drainé les ressortissants de Savè, Ouèssè et Tchaourou ayant en partage la langue shabè sous l’autorité de sa majesté Adetutu Osishabè Roi de Savè. Plusieurs personnalités dont les députés, les maires, élus locaux et cadres a divers niveaux de responsabilité ont honoré de leur présence cette fête. La cérémonie officielle a permis aux uns et autres de situer les motivations profondes de l’organisation de la fête identitaire et son l’apport au développement du territoire shabè. Odé ibilẹ est un creuset fédérateur des forces vives du pays shabè, a dit en substance, Charles ADIMI, le Président de l’association Egbè ibilẹ organisatrice de la fête. Odé ibilẹ est aussi un Instrument de développement économique et social à la base selon le Maire de Ouèssè Ibidon Firmin AKPO intervenant au nom des maires des trois communes concernées. C’est une initiative très salutaire qui permet de rassembler le peuple shabè autour d’un idéal commun, reconnait Érasme ARINLOYE le représentant de la Ministre de l’enseignement supérieur Eléonore YAYI native de la localité, absente pour raison de mission à l’étranger. Il a émis le vœu de voir cette fête pérennisée.

Plusieurs activités déroulées

La deuxième édition de la fête identitaire a été riche en activités. La foire agricole et artisanale a permis d’exposer le savoir faire shabè tandis que les soirées culturelles ont permis de valoriser la culture shabè sous toutes ses formes. Le guèlèdè était surtout à l’honneur sans oublier plusieurs autres prestations d’artistes et de groupes locaux. La marche royale sur les collines a permis au roi Adetutu Osishabè de prier pour la paix au Bénin et sur les territoires shabè. Il a invoqué les manes des ancêtres pour protéger les populations et les autorités afin que la santé et la prospérité soient. Par ailleurs, la conférence débat portant sur le thème de la célébration a permis aux chercheurs, universitaires et cadres de discuter des mécanismes à mettre en place pour que le patrimoine culturel shabè accompagne le développement de ce territoire. Les défis sécuritaires ont été particulièrement relevés comme un obstacle à cette vision. La ville de Savè a en effet connu un cas d’enlèvement d’opérateur économique et cette situation inquiète les populations. Occasion pour le Professeur John IGUE d’appeler la cour royale à la rescousse. Il faut retourner aux techniques ancestrales, a-t-il préconisé en faisant la synthèse des travaux au cours des cérémonies officielles. Il sera appuyé par le député Djiman Kolawolé OGBON qui souhaite aussi que les populations participent à la production de la sécurité en dénonçant les individus suspects qui s’installent dans la ville ou qui mènent des activités peu orthodoxes.

Pari gagné pour le comité d’organisation

C’est un sentiment de satisfaction qui animent les membres du comité d’organisation. Petit à petit, la communauté shabè adopte sa fête identitaire. C’est un symbole de cohésion entre les cadres toutes tendances confondues appelés à contribuer au développement de leurs localités. Emmanuel ALAMOU, Directeur de la Fête Identitaire souhaite que cette fête unisse davantage les fils et filles shabè. Selon lui, malgré quelques ratés, les objectifs ont été atteints et cap est mis sur l’année 2024 pour la troisième édition.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.