Bénin : « l’expérience à la chancellerie ici n’est pas un long fleuve tranquille », Sévérin Quenum à sa passation de service

Après le clair-sombre autour de son limogeage, Séverin Quenum cède enfin son fauteuil à Yvon Détchénou devenu le troisième ministre de justice et de la législation sous le président Patrice Talon. Lors de sa  passation de service qui s’est déroulée ce mardi 18 avril 2023, Sévérin Quenum a  tenu un discours rempli d’émotions.

Lire l’intégralité des propos de Sévérin Quenum

« Il est des souhaits que l’on formule quelques fois par convenance.

Et souvent sans grande conviction.

Et puis lorsqu’ils se réalisent, on est surpris et on se découvre

entrain d’avoir une prophétie heureuse pour soi. Je suis rentré ici il y a 5 ans environ avocat, j’en sors tel quel, avec la même foi et la même conviction.

Mes premiers mots véritablement seront des mots de remerciement à

l’endroit des membres du comité des directeurs pour ce compagnonnage

fécond qui m’a permis à moi aussi d’écrire quelques pages en lettre d’or dans l’œuvre réformatrice entreprise depuis 2016.

Deuxièmement, monsieur le ministre, je voudrais vous féliciter pour

votre nomination. Comme je n’ai pas prévu de discours, je vais conclure en vous souhaitant du succès et surtout d’avoir une main

heureuse. Car je l’ai appris et je le sais désormais, l’expérience à la chancellerie ici n’est pas un long fleuve tranquille.

La vie n’est pas une sinécure. Pour autant, monsieur le ministre, je ne vous prodiguerai pas de conseil. Je connais votre parcours, vous avez pu atteindre les cimes de notre profession commune.

Je laisse les sceaux de la république entre des mains sûres ».

Cependant plusieurs internautes ont soulevé l’ingratitude de Sévérin Quenum pour ne pas avoir remercié  le président Patrice Talon pour la confiance placée en lui dans ses propos de passation de charges à celui qui lui succède.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.