L’Afrique est « un continent de demain » qui va jouer « un rôle capital » dans le monde multipolaire – Auguste Aïmonché

L’époque du monde unilatérale est passée et l’Afrique jouera « un rôle capital » dans le monde multipolaire grâce à ses ressources humaines et naturelles, a déclaré à Sputnik l’opérateur économique béninois Auguste Aïmonché. Il salue le fait que la Russie tourne ses regards vers « ce beau continent », en lui proposant « un partenariat gagnant-gagnant ».

Ayant vécu en Russie 37 ans, Auguste Aïmonché, opérateur économique du Bénin, se félicite auprès de Sputnik de la tenue à Moscou du Congrès africain international. D’après lui, les Africains ont rêvé de ce genre d’événements. Non seulement parce que la Russie « a donné beaucoup de choses à l’Afrique surtout dans le domaine éducatif » mais aussi parce qu’elle « n’était pas trop implantée sur la scène économique africaine » ces dernières années.

« Ce qui se passe aujourd’hui, cette relance des rapports entre la Russie et l’Afrique, on ne fait que saluer cela parce que ça […] va permettre de remettre les choses en ordre. […] On ne peut pas se baser sur un mode unilatéral. Ça, ce n’est pas possible parce que le monde a beaucoup changé. Et l’Afrique aujourd’hui, je dirais que c’est un centre focal. C’est très important et je suis très heureux de constater qu’aujourd’hui la Russie, en fin de compte, tourne ses regards vers ce beau continent que j’adore », a-t-il souligné.

« Un continent immensément riche »

L’homme souligne que l’Afrique d’aujourd’hui est « un continent de demain, un continent immensément riche » qui va jouer « un rôle capital » dans le monde multipolaire car ses pays ont « assez d’effectifs, assez de jeunesse et, ce qui est très important, assez de ressources ».

« Les temps ont changé. Aujourd’hui l’Afrique, Dieu merci à cette opportunité, peut choisir ses partenaires. Parce que c’est fini avec la colonisation, c’est fini avec l’esclavage. Ces temps sont passés. Donc il faut encore qu’on tourne notre regard vers des choses plus importantes. Il faut que le monde évolue dans un système de symbiose. C’est très important », a-t-il poursuivi.

La Russie et l’Afrique

M. Aïmonché insiste sur le fait que « la Russie doit être présente en Afrique ».

« Ecoutez, les Européens sont venus nous coloniser. Ils se sont accaparé nos ressources minières. Les Européens ne nous ont rien donné en tant que tel, c’est très important. Aujourd’hui, la Russie propose un partenariat gagnant-gagnant, ce qui est très important. […] l’Afrique est assez ouverte. Mais elle n’est pas offerte. Elle est ouverte à tout dialogue, mais elle est aussi prête pour un dialogue assez cohérent ».

Quant au Sommet Russie-Afrique, qui doit se tenir en juillet prochain, l’homme espère qu’ »il y a beaucoup de choses qui vont être dites » lors de cet événement, notamment sur le plan économique.

« Bon, on ne sait pas beaucoup de choses. C’est top secret comme on le dit. Je pense qu’à ce sommet-là, il y aura beaucoup de choses assez d’intéressants », a-t-il conclu.

Sputnik Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.